Se déplacer

  

Jadis, le choix pour arriver dans la zone d’emplois ou la zone aéronautique, ou en repartir, se limitait à la voiture ou à la voiture
  • les bus étaient connus pour leur qualité de service des plus relatives: manque de confort, manque de fréquences, …
  • le vélo n’était pas nécessairement le bienvenu sur le réseau routier
  • la marche à pied ne se faisait pas nécessairement dans un environnement sécurisé

Ces dernières années, tant à cause de l’aménagement des infrastructures du secteur qu’à cause de l’évolution des mobilités en général, l’éventail des options possibles s’est fortement élargi. La géographie de notre secteur ne contribue cependant pas à la simplification des déplacements.

 

Pourquoi est-ce si difficile ?

  

Inovel Parc se trouve sur le plateau de Vélizy. Ce plateau est entouré de vallées dans lesquelles circulent les voies ferrées. L’utilisation d’une ligne RER ou Transilien imposera donc de recourir à un trajet de rabattement entre la gare et le parc. Le nombre de gares de correspondance est cependant important, ce qui ouvre plusieurs possibilités de trajets autour d’Inovel Parc.

Inovel Parc voit la circulation à ses abords contrainte

  • par des obstacles naturels, de fortes pentes pratiquement tout au tour du parc et des forêts dans lesquelles la circulation est souvent interdite aux véhicules motorisés
  • par des obstacles artificiels, les axes routiers qui ne sont franchissables qu’en de rares endroits, et l’emprise de la base aérienne 

Inovel Parc est situé à l’intersection de 2 axes routiers majeurs de l’Ile-de-France

  • l’autoroute A 86, le 2e périphérique de l’agglomération parisienne
  • la route nationale 118, voie dite rapide entre le pont de Sèvres et l’autoroute A 10 aux Ulis

mais cet avantage sur le papier se transforme matin et soir en un énorme inconvénient, puisque ces 2 voies sont régulièrement saturées

Et avant, c’était comment ?

Une partie des réponses est à retrouver sur cette page illustrée

 

Les transports en commun

  

L’offre de transports en commun se compose aujourd’hui:

  • du tramway T6, qui assure la liaison entre Inovel Parc et à l’ouest, les gares de Viroflay, à l’est, la station de métro Châtillon-Montrouge, en desservant en cours de trajet les communes de Montrouge, Châtillon et Clamart, le quartier de Meudon-la-Forêt, puis les communes de Vélizy-Villacoublay et de Viroflay
  • des lignes de bus exploitées par 5 opérateurs, qui relient le parc aux communes des alentours, mais aussi aux gares RER et Transilien, et aux stations de métro et de tramway
  • des lignes de métro, RER, Transilien et TER qui permettent ensuite de se déplacer vers d’autres secteurs de l’Ile-de-France, voire au-delà

La multiplicité des opérateurs rend la compréhension de l’offre un peu moins facile.

Plusieurs lignes de bus empruntent la route nationale 118. Cette voie dite rapide ne l’est pas toujours, surtout aux heures de pointe. Des aménagements sont lancés afin de faciliter la circulation des bus. Découvrez ces projets sur cette page.

De nouvelles infrastructures sont prévues. Si vous voulez en savoir plus, rendez-vous sur cette page

 

La voiture, le 2RM, …

  

Moyen de déplacement traditionnel, l’automobile (tout autant que le 2 roues motorisé) n’est pas toujours le véhicule le plus adapté sur Inovel Parc et à ses alentours. On ne peut cependant pas la passer sous silence !

La régulation d’accès a été mise en oeuvre ces dernières années au niveau de la plupart des accès à l’autoroute A86 dans notre secteur

Dans les prochaines années, plusieurs améliorations du réseau routier sont prévues

Le plateau de Vélizy est “connu” pour bénéficier d’un micro-climat les jours d’hiver ! L’altitude (140 m de plus qu’au pont de Sèvres) et la présence des forêts font que la température y est alors plus froide qu’à Paris. Il n’est donc pas rare qu’on se trouve surpris par un changement de temps lorsqu’on accède au plateau.

Dans les cas les plus extrêmes, cela se termine par la fermeture de certaines voiries, en particulier la route nationale 118. Mieux vaut alors avoir anticipé ce type de difficultés.

Se déplacer, oui, mais en toute sécurité. Quelques élements sur cette thématique sont à retrouver par le lien ci-dessous

 

Les autres mobilités individuelles

  

A côté des moyens de transport traditionnels que sont la marche et le vélo, de nombreux autres modes de déplacement ont vus le jour ces dernières années : vélo à assistance électrique, trottinette, gyropode, roue, …

Le recours aux modes actifs ou, dans une certaine mesure, aux engins de mobilité individuelle, vous autorise à emprunter des itinéraires différents de ceux des véhicules motorisés.

 

Les mobilités partagées

  

La mobilité partagée s’est notablement élargie ces dernières années. A côté des historiques taxis, toujours présents, on peut ainsi trouver des véhicules partagés (voitures, avec ou sans chauffeur, vélos, trottinettes, …) mais aussi des trajets partagés (covoiturage, covélotaf, copiétonnage, …).

 

Le plan de mobilité

  

Et si on essayait de changer un peu cela ? en un peu moins mal ?

C’est un des objectifs du plan de mobilité, obligation réglementaire pour un certain nombre de nos établissements.

C’est à découvrir sur cette page